Bonjour Juanma. Je pense que dans ce secteur, vous êtes déjà une personne très connue et appréciée, mais nous voulons que nos clients vous connaissent un peu plus et que vous puissiez peut-être leur donner quelques conseils.

Quel est votre emploi actuel? 

Je suis un technicien processus d’onduleuse.

Je travaille pour C&D, le premier fournisseur mondial de colles prêtes à l'emploi.

Depuis combien de temps êtes-vous dans le monde du carton ondulé?

Eh bien, le mien est presque une tradition familiale, car je suis la troisième génération de ma famille à travailler dans ce secteur.

Cela fait 24 ans que j'ai commencé à”  Iberoamerica del embalaje” , puis nous sommes devenus Assidoman et enfin Smurfitkappa, tous à Sant Vicenç dels Horts. Au cours de cette étape de 12 ans, j'ai commencé comme apprenti à Onduleuse  et, étape par étape, après 4 ans, je suis devenu superviseur d'Onduleuse jusqu'à ce que j'atteigne 12 ans dans cette entreprise. Puis j'ai commencé à travailler pour C&D jusqu'à aujourd'hui. C'était un défi personnel, puisque cela changeait totalement la façon de travailler, mais c'était un très beau défi et on m'a proposé d'apprendre beaucoup de choses sur le plan technique dans le processus de l'onduleuse.

Quelle est l'importance de la colle dans le processus de fabrication des panneaux?

C'est l'un des points les plus critiques dans la fabrication du carton, avec la température.

Vous pouvez avoir la meilleure machine du marché, les meilleurs papiers, les meilleurs machinistes, mais si vous n'avez pas une colle stable et sûre, tant au niveau du collage que des performances, vous ne pouvez rien faire.

Chez C&D, nous nous concentrons sur les colles à base de blé car nous pouvons obtenir beaucoup plus de performances des onduleuses actuelles, la demande augmentant chaque jour. Aujourd'hui, les onduleuses peuvent atteindre 400 m/min, la production agricole 250 m/min et la marge économique est de plus en plus réduite. 

Vous avez besoin d'une colle qui puisse garantir tout cela sans aucun problème. 

Quels sont les principaux problèmes que vous rencontrez lorsque des entreprises vous demandent de l'aide?

La grande majorité des entreprises m'appellent pour des problèmes de production.

Problèmes de collage sur les bords du carton, beaucoup de déchets, notamment dans le carton agricole, stabilité de la colle, etc.

Chaque jour, les papiers sont de plus en plus difficiles à coller car ils sont très fermés.

Il est vrai que les machines à onduler de mes débuts n'ont rien à voir avec les machines actuelles. Avant, presque tout était manuel et il fallait avoir une formation technique pour être un bon machiniste, pas maintenant, les machines d'aujourd'hui sont toutes automatiques et le machiniste d'un groupe d'onduleuses n'est presque qu'un réapprovisionneur de bobines. 

Dans de nombreuses usines que je visite, la personne responsable de l'onduleuse ne l'est que depuis peu de temps et beaucoup d'entre elles ne sont même pas issues du secteur. Sans vouloir dénigrer qui que ce soit, je pense que c'est une erreur.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises?

Bonne question, si j'avais la bonne réponse, je serais un entrepreneur !

Je ne peux parler que de ce qui m'arrive dans les nombreux tests que je fais.

Par exemple, dans tous les tests que je réalise avec l'amidon de C&D, les résultats sont très positifs : augmentation de la production jusqu'à 20%, réduction des déchets d'au moins 0,5%, ECT plus élevé dans les feuilles de carton, etc. Résultats contrastés avec les clients qui  admettent cette amélioration, mais ne regardent au début que le prix.

Quelqu'un s'est-il arrêté un moment pour calculer et voir s'il est vraiment rentable de consommer notre amidon?

Savent-ils ce que signifie réduire 0,5 % des déchets?

Ont-ils analysé le fait que la fabrication de cartons plus stables augmente automatiquement la production de convertisseurs sans rien faire ?

Ma réponse à ces questions est NON, ils ne regardent que le prix.

Mon conseil serait de calculer, mais avec des chiffres réels de ce qui peut être rentable ou non, et non de faire des chiffres pour dire au supérieur "regardez, j'ai acheté ce produit et nous économisons X par tonne".

Les prochains projets?

Le premier projet est évidemment de revenir à la normale le plus vite possible. La plupart de mon travail est en Amérique. Les usines là-bas sont très différentes des usines espagnoles, et une usine là-bas peut facilement être comme 4 usines ici en termes de production.

C'est un marché très intéressant avec une grande projection de croissance.